Sud-Kivu : le gouverneur Théo Ngwabidje poussé à la porte de sortie

IMG
Les mouvements citoyens, Lutte pour le Changement (LUCHA) et Réveil des indignés, exigent sa démission pour « détournements ». Au même moment, une motion de défiance est engagée contre lui à l’Assemblée provinciale par un groupe de huit députés.

Après le gouverneur du Kasaï orientale, Jean Maweja, destitué la semaine dernière, est-ce le tour de son collègue du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje ? Dans une déclaration commune le lundi 05 avril 2021, les mouvements citoyens, Lutte pour le Changement (LUCHA) et Réveil des indignés exigent sa démission pour « détournements » avant qu’ils n’actionnent des actions de rue.


Concrètement, ces jeunes reprochent notamment à Théo Ngwabidje l'utilisation opaque de plus de 3 millions de dollars initialement prévus pour la réhabilitation du tronçon routier Place Mulamba-Ruzizi premier, les dons en espèce destinés aux sinistrés de Kasika et de Nyamugo.


« Nous demandons au gouverneur de province de déposer sa démission avant que des actions de la rue ne l'y amènent honteusement. Nous demandons aussi une communication claire et précise sur le dossier relatif à la construction des ports à Kalehe dont l'argent a été déjà décaissé », réclament la Lucha et Reveil des indignés.


Entretemps, un groupe de huit députés provinciaux ont déposé, le même lundi 5 avril 2021, à l’Assemblée provinciale une nouvelle motion de défiance contre le gouverneur pour les mêmes accusations.


Dans le camp du gouverneur, on rejette toutes ces accusations et on dénonce une manipulation de ces mouvements citoyens dans le but de déstabiliser les institutions provinciales.


Socrate Nsimba


(SNK/Yes)


06-Avril-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire