V. Club : Ibenge insiste sur la conservation des joueurs et la formation

IMG
Déjà éliminée, l’Association sportive Vita Club joue ce vendredi 09 avril pour l’honneur son dernier match de phase de groupe à Kinshasa face aux Soudanais d’Al Merreikh du Soudan.

Depuis sa finale en 2014, V. Club n’arrive plus à dépasser la phase de groupes de la Ligue des champions. Cette année encore, les Vert et Noir vont quitter la compétition, comme l’année dernière, en phase de groupe.


Ce vendredi, ils accueillent en dernière journée les Soudanais d’Al Merreikh dans le groupe A.


Pourquoi ce congolais n’arrive plus à passer ce stade de la compétition ? Qu’est-ce qui bloque ? Pour son entraîneur, Jean-Florent Ibenge, le problème réside dans la gestion des effectifs et le manque d’une formation.


« Il faut regarder la réalité en face. On est loin de ces grandes équipes. Il faut qu’on arrange, qu’on arrange le fait que nos joueurs ne partent plus autant. Ce qui ne sera pas encore le cas, parce qu’ils sont déjà contactés. Si vous perdez votre effectif, à chaque fois, il faut recommencer pour pouvoir avoir une assise. Ça prend du temps et chaque année, on recommence », regrette le technicien congolais lors de la conférence d’avant-match.


Pour maintenir V. Club au haut niveau, Jean-Florent Ibenge a toujours insisté sur la nécessité d’investir dans la formation. Ce qui n’est pas toujours concrétisé.


« Il faut qu’on ait notre centre de formation à nouveau opérationnel. Il faut qu’on ait l’apport de nos supporters pour pouvoir amener des joueurs à l’étranger, qui vont nous rapporter un peu plus. Qu’on restructure notre club, pour qu’on voit tout le fossé qui nous sépare des autres et qu’on puisse le combler, notamment aussi dans la formation ».


Jean-Florent Ibenge est presque fatigué de jouer aux éternels recommencements, lui dont le nom a été cité parmi les potentiels candidats au poste d’entraîneur à Raja Casablanca.


Socrate Nsimba


(SNK/Yes)


09-Avril-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire