Réforme électorale en RDC : Lumeya qualifie de

IMG
À l'Assemblée nationale, le député du FCC Lionceau Lumeya Dhu Maleghi a souhaité une commission paritaire pour lever des options politiques dans ce projet de loi. Une suggestion boudée par l'Union sacrée de la Nation.

Au cours de la séance plénière de mardi 13 avril portant notamment sur l'examen de proposition de loi Lutundula, relative à la réforme de la loi électorale et du fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante électorale (CENI), le député Lionceau Lumeya Dhu Maleghi a qualifié de "purement politique" la proposition de loi Lutundula.

De ce fait, ce député membre du Front commun pour le Congo (FCC) a suggéré que ce projet de loi soit étudié dans une commission paritaire entre la majorité et l'opposition.


« La proposition de loi Lutundula est purement politique. Nous proposons alors la mise en place d'une commission paritaire. Cette commission paritaire sera chargée de lever des options politiques. Ces options politiques une fois levées dans la commission, on viendra nous soumettre ça à la plénière. La plénière si elle est d'accord avec ces options politiques, nous allons directement renvoyer la proposition à la commission compétente qui va examiner le contenu de cette proposition de loi...», a déclaré Lumeya Dhu Maleghi dans sa prise de parole du haut de la tribune de l'Assemblée nationale.

Mais cette idée de la Commission paritaire n'a pas été approuvée par les députés de l'Union sacrée de la Nation, désormais majoritaires à l'Assemblée nationale. Et après vote à mains levées, la plénière a décidé de ne pas instituer cette commission paritaire soutenue également par plusieurs députés du FCC.

Dido Nsapu


14-Avril-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire